Le mie CitroŽn - Le mie CitroŽn - Le mie CitroŽn - Le mie CitroŽn
  DS23 Chapron
 

Auto venduta da Bonhams a Retromobile 2009

alla cifra di 335'500


1973 Citroen DS23 ie Chassis no. 00FG6076

 





Descrizione del lotto:
Lot No: 123
1973 Citroen DS23 ie
Coachwork by Chapron

Chassis no. 00FG6076
Une fois la fiabilité de la berline DS 19 assurée, et la montée en cadence ayant atteint les espérances de la marque, la direction de Citroën se tourne vers Henri Chapron pour lui proposer une finition cabriolet de la berline de haut de gamme. Ce dernier n'a pas attendu la demande de la marque pour présenter, dès octobre 1958, un cabriolet DS 19 sur son stand au Salon de l'Automobile, sous la verrière du Grand Palais, qu'il a élaboré avec les conseils des ingénieurs du bureau d'étude afin de veiller à la rigidité accrue de la plate-forme.

L'accueil réservé à ce dernier est tel que le carrossier décide de proposer plusieurs variantes sur cette base. Durant l'année qui suit, il propose le cabriolet 2 + 2 dénommé "Le Caddy". Ce n'est qu'en 1960 que la marque décide de faire produire son propre cabriolet-usine par Henri Chapron. Ce dernier dispose d'une plate-forme spécifique réalisée à partir d'une base de berline qui reçoit des longerons renforcés de break. La présentation à la presse du cabriolet-usine DS 19 a lieu en octobre 1960 au restaurant du Pré-Catelan, dans le Bois de Boulogne.

Le cabriolet usine va dès lors évoluer au rythme des modifications de la berline. Il bénéficie en 1966 du moteur de la DS 21. En 1969, le cabriolet-usine adopte la nouvelle face avant à phares directionnels profilés. La production des cabriolets décline singulièrement et la marque décide d'arrêter la production officielle de cette version dont l'année modèle 1971 est la dernière.

Cependant, Henri Chapron, pour répondre à sa clientèle spécifique, va continuer à en réaliser plusieurs exemplaires à la demande, sur base DS 21, puis de manière ultime sur la nouvelle base DS 23. Ces versions du cabriolet type usine réalisées postérieurement à l'arrêt de la production officielle sont aisément repérables aux longerons dotés d'un seul support de cric, aux feux arrière issus de la berline de série ainsi qu'à la signature chromée du maître carrossier sur la partie inférieure arrière des ailes avant.

Le modèle présenté ici est l'un de ces derniers cabriolets type usine mais réalisé à la demande par le Maître Henri Chapron. Il bénéficie d'une base de DS 23 à injection électronique, ultime évolution du vaisseau amiral de la marque aux chevrons, renouant avec le mythe de la "Reine de la Route" créé jadis par la 15-Six. La voiture qui vous est proposée aujourd'hui est d'autant plus exclusive que seuls trois exemplaires de cabriolets type usine furent réalisés sur base de DS 23 et qu'il s'agit du seul disposant de l'injection électronique.

La carrosserie est de teinte blanc Meije. Le logo du carrossier figure sur le capot de coffre et son nom figure en lettre chromées sur les ailes avant. La voiture bénéficie de deux feux de brouillard arrière. Les pneumatiques sont neufs. L'intérieur, les habillages de portes, les pare-soleil et l'habillage de baie de pare-brise sont en cuir noir. Les épaisses moquettes sont de teinte gris-souris. La tôle inférieure de tableau de bord a bénéficié d'origine d'une finition en trompe-l'oeil en imitation ronce de noyer peinte à la main et vernie.

Pour parfaire encore le charme émanant de ce cabriolet, il est important de noter que ce cabriolet unique a fait l'objet d'une restauration intégrale, carrosserie, intérieur et mécanique par un restaurateur spécialisé et dispose d'un épais dossier de restauration qui sera remis à l
'acquéreur.
 
  Fino ad oggi: 90753 visitatori (272742 hits) ...ed é solo l'inizio...  
 
=> Vuoi anche tu una pagina web gratis? Clicca qui! <=